This post is also available in: Anglais

Nous croyons à l’oral, l’inspiration plénière de la Bible, à la fois les Ancien et Nouveau Testaments (2 Tim 3:16; He 4,12; I Pi. 1:23-25; 2 Pierre 1:19-21).

Nous croyons en Dieu un et trine co-existant en trois personnes: le Père, le Fils et le Saint-Esprit (Mat 3:16, 17; 28:29; Jean 17).

Nous croyons que l’homme, dans son état naturel, est un pécheur, perdu, défait, sans espoir dans le monde, et sans Dieu (Rom 3:19-23; Gal 3:22, Ephésiens 2:1,12).

Nous croyons que Jésus est Dieu, venu dans la chair et qu’il est à la fois pleinement Dieu et pleinement homme, le Fils de Dieu (Luc 1:26-38; Jean 14:1-3, Actes 2:36, 3:14 15; Phil 2:5-12).

Nous croyons que la seule façon d’être sauvé est par le sang versé de Jésus-Christ, qui est mort pour nos péchés et ressuscité pour notre justification (Actes 4:12; Rom 4:1-9, 25; 5:1-11; Eph 1:3-15).

Nous croyons que le même Jésus-Christ qui marchait sur la terre dans son corps de chair a été ressuscité d’entre les morts et a monté vers le Père et occupe actuellement le poste de chef de l’Église sur la terre, pour le porter à la pureté et à la maturité, et intercédant pour l’ saints (Luc 24:39-43; Jean 20:24-29; 14:1-6; Romains 8.34; Eph 4:11-13; Col 1:18; Phil 1:6; Apocalypse 19:7-8 ).

Nous croyons dans le visible, corporelle, premillennial retour de Jésus-Christ sur cette terre, pour rassembler son Eglise (jeune mariée), et pour juger le monde (Actes 01:10, 11; I Thessaloniciens 4:13-18; 2 Thessaloniciens 1: 7-10; Jacques 5:8; Apocalypse 1.7).

Nous croyons que, conjointement avec le retour de Jésus, le peuple d’Israël se tourneront vers Dieu et être sauvés (Mat 23:39; Rom 11:15). L’église n’est pas l’Israël spirituel, il va profiter des promesses faites à Abraham avec Israël naturel, pas en place de celui-ci. L’église et Israël restent distinctes, mais croyants juifs et les Gentils croyants sont unis comme un seul peuple de Dieu à travers la rédemption qui est en Jésus le Messie, le Fils de Dieu. Dans cet esprit, l’Église doit aimer Israël comme il s’aime, devrait prier pour Israël, devrait ministre, étant entendu que leur Sauveur est le Messie d’Israël, et devrait poursuivre le salut d’Israël.

Nous croyons que les conditions du salut sont la repentance envers Dieu et la foi sincère personnelle dans le Seigneur Jésus-Christ, ce qui conduit à la régénération de la personne. Ce salut est entièrement par la grâce de notre Seigneur et non des œuvres. Les travaux sont exclus, sauf que les fruits du salut (Actes 3:19, 20; Romains 4:1-5; 5:01; 10:9-10; Ephésiens 2:8-10).

Nous croyons que l’Eglise de Jésus-Christ est un corps de croyants qui ont Jésus comme leur chef, qui se réunissent pour adorer, qui emportera la grande commission, et qui en tant que ministre des cordons de Saint Esprit (Mat 16:18 28:19, 20; Actes 2:20-28; Ep 4,15; 5:22-32; I Tim 3:15).

Nous pensons que les deux ordonnances de l’Église qui a été ordonné par le Christ sont le baptême par immersion dans l’eau au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit (Mat 28:19-20; Actes 8:38; Rom 6:01 – 4, 1 P 3,21), et la Cène du Seigneur, un mémorial de la mort, la résurrection et la seconde venue de notre Seigneur Jésus-Christ (Luc 22:13-20: 1 Cor 11:23-26).

Nous croyons que les croyants doivent vivre, comme les premiers disciples ont une vie séparée du monde et au Christ et à établir des normes de conduite qui exaltent notre Seigneur et de son Église. Une vie de sainteté et l’obéissance à Dieu n’est pas une option, mais est commandée par Jésus et les apôtres comme une exigence pour ceux qui vont entrer dans le royaume de Dieu (Mat 7:21; 16:27; Romains 12.1-3; 2 Co 6,17; Gal 6:14; Eph 5:11; Col 3:17; Ap 20:12). La sainteté n’est pas une condition préalable, mais la preuve de, salut, et comme tel il est toujours présent parmi ceux qui sont sauvés (Hébreux 12.14).

Nous croyons que les Ecritures clairement énoncées les doctrines du châtiment éternel pour la vie perdue et éternel pour ceux qui sont sauvés (Mat 25:34, 41, 46; Luc 19:19-31; Jean 14:1-3; Ap 20:11 -15).

Nous croyons que l’Esprit Saint pour être la troisième personne de la Trinité dont le but dans la rédemption de l’homme est de convaincre les hommes de péché, se régénérer, habiter, et de guider le croyant dans toute la vérité, et donner des cadeaux aux croyants comme il veut, qu’ils mai Le ministre de Christ, pour les hommes. Nous pensons que toute congrégation locale que les rendements à l’Esprit Saint doivent éprouver les manifestations de tous les dons spirituels mentionnés dans 1 Corinthiens 12:8-10 (Luc 11:13; Jean 7:37-39, 14:16, 17, 16 :7-14; Actes 2:39-48).

Nous croyons que le baptême dans l’Esprit Saint, mise en évidence essentiellement en parlant avec d’autres langues, selon que l’Esprit donne de s’exprimer, est pour tous les croyants, comme promis par Jean-Baptiste (Mt 3,11), Jésus (Actes 1:04, 5, 8) et Pierre (Actes 2:38-41), et comme en témoignent les premiers disciples du Seigneur Jésus-Christ (Actes 2:1-4; 10:44-46; 19:06).

Nous croyons que Dieu utilise médecins, des médicaments et des moyens autres matériaux pour la guérison, mais que la guérison divine est également prévu dans l’expiation (Is 53:5) et peut être affecté par l’imposition des mains par les anciens (Jacques 5:14-16 ) ou par les croyants (Marc 16:18), par les prières de tout croyant doué pour la guérison des malades (I Cor 12,9), ou par un acte direct de la réception de cette disposition par la foi (Marc 11:23).

Nous croyons que la fondation de l’Église du Nouveau Testament est apôtres et des prophètes, Jésus-Christ étant la pierre angulaire. Il n’ya pas d’église à moins que Jésus-Christ tient ensemble, pas plus que l’église correctement fondée à moins de véritables apôtres et des prophètes de Dieu sont donnés en place qui leur revient selon la volonté de Jésus, la tête (Eph 2:20-22; 4 : 11).

Nous croyons que le leadership dans l’église devrait émerger comme des dons de Dieu deviennent évidents, que ces dons de leadership comprennent, mais sans s’y limiter aux aînés et aux surveillants, et que tous les leaders dans le corps de Christ, qui consiste à servir le corps, pour ne pas être servi, et de faciliter la volonté de Dieu, et non pas leur propre volonté, se réaliser parmi les saints qui leur sont confiés.